• CEFAM
    47 rue Sergent Michel Berthet
    69009 Lyon, FRANCE
    04 72 85 73 63

Jean-Michel Perrenot

Le CEFAM a été créé en 1986 à Lyon.

Le projet consistait et consiste toujours, à préparer des étudiants dans un programme post-bac aux métiers du management et du développement international en partenariat académique avec des universités américaines réputées et reconnues, accréditées par l’AACSB. Il s’agit d’un parcours en 4 ans d’études et de stages en France puis aux Etats-Unis, débouchant sur l’obtention du diplôme du CEFAM –de niveau I- et simultanément du diplôme (Bachelor of Business Administration) de l’Université dans laquelle l’étudiant termine son parcours.

Le partenariat académique consiste à enseigner un programme de cours à Lyon correspondant aux contenus définis avec les universités partenaires par des professeurs anglo-saxons de haut niveau ; les notes obtenues en France sont « transférées » par les universités américaines comme si les cours avaient été suivis dans leurs cursus pour ne faire aux Etats-Unis que la dernière année d’études.

NB, il ne s’agit pas d’un programme de cours conçu pour les étudiants du CEFAM mais du programme usuel que suivent tous les étudiants de la business school de l’Université.

C’est une des fiertés du CEFAM d’avoir constitué un corps professoral international répondant aux critères académiques des partenaires américains. Ils savent mettre en œuvre une pédagogie active basée sur les principes des « classes inversées », véritable stimulant pour les étudiants en même temps que c’est un grand changement pour eux comme une préparation indispensable et efficace à leur parfaite intégration dans leurs cours aux Etats-Unis.

Au-delà de l’enseignement des techniques de management, la dimension interculturelle est déterminante de même que la maitrise des « soft skills », compétences transverses et comportementales qui apparaissent toujours plus comme des éléments distinctifs aux regard des entreprises.

Le partenariat avec des institutions réputées aux Etats-Unis ne visait pas à transformer de jeunes français en « américains » mais de donner par l’immersion dans les cours et la vie sur le campus américain lors de la « senior year » (4ième année) aux Etats-Unis une ouverture d’esprit, une prise d’autonomie et de responsabilité appréciées pour le premier emploi par les entreprises. Sans parler bien sûr de l’excellente maitrise de l’anglais que confère un tel parcours.