• CEFAM
    47 rue Sergent Michel Berthet
    69009 Lyon, FRANCE
    04 72 85 73 63

Témoignage Ayelén Camila Delgado

 

  • Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Ayelén Camila Delgado, j’ai 19 ans et je viens de Formosa, une ville au nord de l’Argentine. Je suis en train de finir ma première année au CEFAM.

  • Peux-tu nous expliquer ton parcours scolaire ?

J’ai fait toute ma scolarité à Formosa, la maternelle, l’école, le collège et le lycée dans le même établissement. J’ai toujours été une fille responsable et très participative à plusieurs événements, par exemple les Olympiades de certaines matières comme la Philosophie et la Géographie. J’ai fini 8ème au classement national des Olympiades de Géographie, à l’âge de 13 ans. En Argentine, le lycée dure 6 ans. En 4ème année, les étudiants doivent choisir une filière et j’ai choisi « Économie et Gestion des Entreprises ». Durant mes deux dernières années au lycée, j’ai eu la meilleure moyenne de ma promotion et j’ai pu porter le drapeau national de l’Argentine. Il y a au moins deux drapeaux dans chaque école (trois dans les écoles catholiques), qui sont portés par les deux/trois personnes ayant les meilleures moyennes de leurs promotions. Après avoir fini le lycée en décembre 2016, je suis parti en France pour faire un échange de six mois, où j’ai appris la langue française. Je suis ensuite parti neuf mois à Genève, en Suisse, pour prendre des cours d’histoire, mathématiques, géographie, anglais et français.

  • Comment as-tu connu le CEFAM ?

Quand je suis venue en échange, au lycée. Il y a eu une présentation faite par un ancien étudiant du CEFAM.

  • Pourquoi avoir choisi cette école ?

J’ai choisi le CEFAM parce que j’ai trouvé que cette école est un bon endroit pour moi puisque je suis étrangère. Je me suis dit « le CEFAM doit avoir une très bonne ambiance internationale, où je vais pouvoir apprendre beaucoup sur d’autres cultures et pouvoir avoir des amis d’autres nationalités et pas seulement français. ». De plus, j’ai choisi le CEFAM car j’ai la possibilité d’apprendre et d’améliorer mon niveau de français et d’anglais et donc devenir trilingue. Je crois que c’est très important de parler plusieurs langues dans le monde du business, surtout si on veut travailler à l’international. Finalement, le CEFAM est une école remplie de très bonnes opportunités, comme le double diplôme, le fait d’avoir l’expérience de vivre aux USA et d’avoir des professeurs qui ont déjà travaillé dans le monde du business.

  • Si je te dis « les études à Lyon » tu me réponds ?

Magnifique. Je ne regrette pas du tout d’avoir choisi cette ville. Lyon est une belle ville, rempli d’étudiants. Il y a beaucoup d’activités à faire et des endroits à visiter. Ce n’est pas possible de s’ennuyer ici.

  • Quel est le premier mot qui te vient à l’esprit si je te dis « La vie étudiante au CEFAM » ?

Très active. Le BDE du CEFAM organise toujours des activités pour mieux s’intégrer à la CEFAMILY. On se connait tous grâce aux différents événements.

  • En tant qu’Argentine quelles sont tes impressions sur le fait d’étudier dans un système américain en France ?

C’est une excellente opportunité, parce qu’en même temps, on découvre les détails et aspects de deux pays différents, de deux continents différents. Les professeurs essayent aussi de prendre comme exemples les pays des étudiantes étrangers, ainsi ont peu apprendre les différentes cultures et situations. Je crois qu’apprendre dans un système américain, dans une langue qui n’est pas notre langue maternelle, nous permet d’en apprendre beaucoup sur chacun.

  • As-tu hâte de partir aux USA ? Si oui, pourquoi ?

Oui, j’ai hâte de partir aux USA ! J’ai hâte de découvrir un autre pays et sa culture, sa manière d’analyser et prendre des décisions dans l’ambiance des affaires. Je veux aussi avoir le double diplôme pour pouvoir agrandir mes connaissances. La dernière raison, mais pas la moins importante, est que j’ai envie de vivre la vie étudiante américaine et participer à différentes associations, comme le groupe des cheerlearders.

  • Quel conseil donnerais-tu aux futurs étudiants du CEFAM et notamment aux étudiants internationaux ?

Le conseil que je peux donner aux futurs Cefamiens, c’est de ne jamais se rendre. Si vous avez des objectifs à atteindre, il faut lutter et surmonter les obstacles. Parfois c’est difficile parce-que vous êtes loin de votre famille et de vos amis, mais il faut profiter de cette opportunité d’être au CEFAM.